le culte de Marie au Moyen-Age

Publié le par Plum

le 15 août, fête de l'Assomption, les Chrétiens célèbrent Marie. Bonne fête à toutes les Marie, que votre journée soit sous le signe du bleu!

Au Moyen-Age, le culte marial était très important. La Vierge était souvent nommée Madame Sainte Marie, appellation à la fois respectueuse et très humaine. Voici deux extraits des Brodeuses de l'Histoire, se référant à Marie: Toustain, le dessinateur, assiste à un office au New Minster, abbaye de Winchester.  "Le chant du Magnificat me tire de mes pensées. Les moines sont debout, leurs voix graves et profondes chantant ce cantique à la Sainte Vierge Marie résonnent jusqu’aux cieux et peut-être même jusqu’en mon cher pays de Caux. Sainte Marie, notre mère à tous, Magnificat anima mea Dominum. Une vision inattendue me serre le cœur ; l’image de ma douce maman est là, et comme je me sens loin d’elle ! Des larmes, non, elle n’aimerait pas voir son fils pleurer. Je suis bien soulagé d’entendre le père abbé prononcer la bénédiction finale."

Puis c'est Mary qui adresse une supplique à la Mère des mères, pour demander la grâce d'être enceinte: Supplique à Madame sainte Marie

O Vierge Marie, qui en ce jour de Noël êtes devîntes mère,

Ce soir entendez la ferveur de ma prière : Accordez-moi un enfant.

Vous, qui sur un âne dans la douleur, avez dû cheminer,

Et dans une grotte entrer pour vous cacher,

Laissez-moi marcher vers mon enfant.

O Vierge Marie, qui jamais de la chair n’avez commis le péché,

Ne me punissez pas de m’être déshonorée :

Par votre pardon, accordez-moi un enfant.

Vous qui du haut des cieux voyez mon amour sincère,

Offrez à Graig le bonheur d’être appelé « Père ».

Nous saurons chérir un enfant.

O Vierge Marie, si sa petite âme est déjà près de Vous,

Dites-lui combien sa venue nous comblerait de joie.      

Viens, toi mon enfant !

Commenter cet article