Le SCRIPTORIUM

Publié le par Plum

Qu'est-ce qu'un scriptorium?

Voici le scriptorium du Mont Saint-Michel. 

Au Moyen-Age, seuls les monastères possédaient un scriptorium, puisque la calligraphie, l'enluminure, mais aussi les lettrés se trouvaient surtout être des religieux s'adonnant à cet activité artistique de patience et de méditation. Dans Les Brodeuses de l'Histoire, Toustain , le jeune dessinateur, est invité au sciptorium du New Minster (monastère bénédictin de Winchester).

 "Réservé à la transcription, le scriptorium de Winchester est un lieu de silence absolu. En voyant les sept moines penchés sur leur pupitre, avec devant eux une feuille de parchemin dont la partie supérieure est déjà recouverte d’une superbe écriture, je comprends que je ne peux poser aucune question.

Chacun a donc continué son œuvre sans lever la tête, afin d’éviter toute faute due à un manque d’attention. Je pourrais passer des heures à observer le travail méticuleux des copistes et des enlumineurs, mais frère John m’indique de sa main le pupitre devant lequel je dois m’installer. Lui-même rejoint aussitôt le sien, tout près de la porte. Je me revois là, ému et emprunté, ne sachant que faire avec le calame, la plume, le couteau, le grattoir, la pierre ponce, la corne de bœuf et la mie de pain toute fraîche qu’un moine avait disposés là à mon intention. Tous ces précieux outils se trouvent dans un petit panier calé sur une grosse bûche dressée, à droite du pupitre, afin que je  puisse les saisir et les remettre sans avoir à me déplacer. J’ai déjà entendu parler de ces instruments, mais jamais je n’ai poli les aspérités d’un parchemin avec de la pierre ponce, ni utilisé une corne de bœuf pour y recueillir l’encre. Comme je me sens loin de mes bords de Seine ou de la Manneporte d’Etretat,  et de mon bâton pour dessiner sur le sable mouillé.

Je décide donc de tailler avec le couteau ce qui me semble être une plume de corbeau. Et puisque personne ne me dit quoi que ce soit, je prends le temps de regarder les moines qui calligraphient en onciale ou en caroline minuscule un Missel, un Psautier ou ce qui m’apparaît être la vie d’un saint. Où trouver de l’encre pour me mettre à écrire ou à dessiner? Cette question obtient réponse lorsque je vois frère John se déplacer jusqu’à une petite étagère où se trouvent alignés encres et pigments. Il en choisit deux, et je le vois en verser quelques gouttes dans deux coquilles de moules.

A mon tour, je me dirige vers l’étagère, et je choisis du rose, cette couleur sans corps, qui me permettra de tracer les contours des feuilles et des lettres.

Le rouge et le vert m’attirent aussi, et comme je viens de le voir faire, j’en mets un peu dans des coquilles. Je vais peindre une guirlande de printemps, dans laquelle s’entrelaceront des prénoms. Tous les prénoms des brodeuses, et je leur montrerai mon œuvre."

 

 

Commenter cet article