une brodeuse poète

Publié le par Marie France

En ce 29 août 2006 morose et pluvieux, je vous propose un coin de ciel bleu, un rayon de soleil :le poème qu’écrit Mary , notre  brodeuse, le 29 août 1067. Je vous souhaite beau temps dans votre cœur.

Sous le vent tiède du soir,

les champs de blé En houle docile couchent leurs  épis dorés.

Rouge déjà du plaisir d’être goûtée,

La framboise se cache sous la ramée.

Promesse de belle toile, que nous appelons de nos vœux,

Le lin éclot au soleil comme ciel bleu.

Verts les prés où paissent les troupeaux,

Et les arbres parés où pépient les oiseaux.

Il éclate sur mille fleurs, point besoin d’en faire l’aumône,

Ici, là-bas, plus loin encore, l’été règne le jaune !

Rose, te voici, en fleur qui porte ton nom,

D’envier ta beauté, il nous faut demander pardon.

Au cœur de l’été, nous ne voulons te voir,

Il sera bien temps cet hiver, de te retrouver, triste noir !

Blanc du lys marial, symbole de pureté,

Tu illumines le jardin en cette fin d’été.  

Couleurs de la vie tout au long du chemin,

Couleurs du bonheur qui viendra demain,

Couleurs autour de moi, bonheur de mes yeux,

Couleurs je vous aime, qui nous rendez heureux.  

Commenter cet article