Les mangas, cousins de la Tapisserie de Bayeux

Publié le par Plum

Plongeons dans les origines de l’histoire graphique du Japon pour trouver les racines du manga, avatar d’une longue évolution du dessin japonais.

L’ancêtre du manga, apparaît aux VIe et VIIe siècle, sous forme de caricatures dessinées sur des temples. Plus tard, le moine Toba Sôjô Kokuyé, (1053-1140), dessina le Chôjé jinbutsu giga ou Rouleau des animaux dans lequel il caricature le clergé bouddhiste sous une forme animale. Cette oeuvre est réalisée dans la tradition des rouleaux d’images, où l’action n’est pas divisée par des lignes ou cadres, mais où les ruptures temporelles ou géographiques sont figurées de manière symbolique par de la brume, des arbres ou d’autres symboles.

Or dans la Tapisserie de Bayeux, réalisée à la même époque en Occident, et souvent appelée première "bande-dessinée", les scènes sont séparées par des arbres, comme une ponctuation graphique.

Peut-être qu'un observateur attentif pourrait trouver dans la Tapisserie de Bayeux des traces de brume ou autre symbole, marquant le passage d'une scène à l'autre?

Commenter cet article

ThérÚse 12/11/2006 12:40

C'est le "Scoop" de l'année" !!!!