La CHINE, du Moyen-Age au XXIe siècle

Publié le par Plum

Au XI ème siècle, en Chine, la dynastie Xia, marque le passage progressif de l’esclavage à la féodalité. 

Cette statue Xia, à l'espression toute intériorisée, est caractéristique de l'art de cette époque du Haut Moyen-Age en Chine.

Le royaume Xia, voit naître le premier Etat organisé, dont la capitale est l’actuelle ville de Yinchuan. Il s’étendait de l’est du Fleuve Jaune, au désert d’Helashan, de l’actuelle Ningxia, au Ganzu jusqu’au Qinghai.

Ce n’est que 200 ans plus tard, que ce royaume disparut définitivement, emporté par les vagues de guerriers mongols, sous le commandement de Gengis Khan.

Au XXIème siècle, Li Lan, au château de Versailles.

 

 Li Lan, jeune étudiante chinoise de la province de Hebei, vient en France pour se perfectionner en littérature française.

Aujourd’hui, de nombreux étudiants chinois bénéficient de l’ouverture de leur pays au monde entier, et ont soif de connaître les autres cultures européennes.

Ici, au cours de la visite des salles du Château de Versailles, nous passons du XIe au XVIIe siècle...

L'interculturel au XXIe siècle, c'est l'informatique, la littérature et les arts, les sciences et les langues bien sûr, mais cela passe aussi, selon Li Lan, par le langage non verbal avec tous les animaux qu'elle aime particulièrement.

Ici, Nil, le labrador fétiche de ce site, comprend entièrement ce que lui raconte Li Lan de son beau pays de Chine. La Chine où chaque nouvelle année se présente sous les auspices d'un animal suvage ou apprivoisé, le dragon pour le bonheur, le chien pour la fidélité, le cochon en 2007, pour... Les poètes comme La Fontaine, mais bien avant lui, Phèdre et Esope, avaient choisi les animaux comme personnages de leurs fables.

Li Lan aime les Fables de La Fontaine, et elle a découvert, étonnée, le Corbeau et le renard sur les frises de la Toile du XIème siècle. En France, pas de renard ni de corbeau apprivoisés dans nos maisons...

Tu découvriras, Li Lan, un bestiaire beaucoup plus diversifié en admirant de près les frises qui bordent la Tapisserie de Bayeux!

Publié dans Création nouvelle

Commenter cet article

serge 20/03/2007 21:03

Bravo pour cette jeune erasmus girl, charmante et  pleine de dynamisme que vous mettez en valeur et qui peut nous apporter beaucoup comme héritière d'une civilisation millènaire. Cela compensera peut être l'accueil parfois pas toujours trés chaleureux de nos universités si impersonnelles et en plus trés mal classées sur le plan international. Que nos amies chinoises viennent malgré tout  nombreuses y parfaire leur francais. .Serge