1er mai au Moyen Age

Publié le par Plum

Y avait-il du muguet au Moyen Age?

En offrait-on, comme souhait de bonheur au 1er mai?

A cette époque, la grande fête du mai célébrait le printemps, certes, mais aussi et surtout les amours! Amour se conjugue avec Toujours, mais aussi avec Bonheur, c'est bien connu!

Quand les Brodeuses de la Tapisserie de Bayeux ont le coeur gai... elles racontent:

2 mai 1067

« Te voilà revenue celte fête de Beltaine

Noir et froid de l’hiver, c’en est fini de vous,

Place au soleil, revoici le printemps si doux,

Remisons dans les coffres cape de tiretaine et bas de laine. »

Hier 1er mai à l’aube, tous les jeunes gars du village s’étaient levés pour emmayer les filles. Honneur et rose aux joues pour celles qui trouvèrent noisetier, charme ou bouleau devant leur porte, mais honte aux filles volages ou grincheuses, qui n’eurent que branche de houx, d’églantier ou de genêt ! 

Certaines  découvrirent un petit arbre planté devant chez elle par un soupirant voulant déclarer son doux sentiment, mais toutes dansèrent en farandoles autour de l’arbre de mai. Superbe au milieu de la place, ses branches basses avaient été coupées ; ne restait qu’un petit plumet de feuilles en haut du tronc, qui lui faisait comme couronne d’où tombaient guirlandes et rubans. Filles et garçons en âge d’amour étaient là, leurs mains trouvant celles qui ne voudraient point se quitter, celles qui, l’une dans l’autre serrées poursuivraient volontiers un peu plus loin le chemin…

La tradition de l'arbre de mai

Cette coutume répond à un rite de fécondité lié au retour de la frondaison. Jadis répandu dans toute l'Europe occidentale,, ce rite prend son sens dans le cycle du mai traditionnel.

Cette page d'un livre d'heures  représente au pied d'un arbre de mai orné de pommes d'amour, deux jeunes gens habillés de vert, les gémeaux. Ils marchent, une branche de mai à la main, afin d'aller   l'offrir à l'élue de leur cœur.

Beau 1er mai à tous!

Au cours de ce Week-end du 1er mai, nous étions invitées par CULTURA de Plaisir, à dédicacer Les Brodeuses. Par ce beau soleil, les gens étaient partis au vert... comme on les comprend! Nous avons donc sympathisé avec notre voisin de stand, auteur d'un livre sur l'Atlantide et sur la VIème République de 2012. Histoire, spiritualité, fiction...

  

Marie France Le Clainche avait pensé à tout: sa broderie au point de Bayeux lui a tenu compagnie, pour notre bonheur à tous:

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Laurelyne 01/05/2007 12:06

Je te souhaite un bon 1er mai , pour moi c'est boulot quand meme ! arf
J'en profite aussi pour t'inviter à participer au concours de Mai qui est sur le thème de mon anniversaire ( 15 Mai ) .

Bisous LOLO

Laurelyne 29/04/2007 18:37


Bisous LOLO

honorius 29/04/2007 07:48

Un petit coucou amical. Toujours un plaisir que de venir ici. Amitiéd du vieux sorcier et bon dimanche