Guillaume, Mathilde et Harold disent Hastings

Publié le par Marie France

Où Mathilde ?
    Seule sur la grève de Dives, Mathilde est restée .
   Au loin, la Mora a emporté son bien-aimé .
   " Soyez forte, je triompherai, et vous reviendrai ma mie"
   En son château de Caen, elle veille sur la Normandie .
   Au champ de bataille sont morts vainqueurs et vaincus .
   Peut-être son Duc à cette heure n'est déjà plus.
   Mathilde  prie, pleure et redoute son trépas .

   A la gloire et au pouvoir faut-il sacrifier  sa vie ici-bas ?
   Ce serait bien cher payer .
   "Je vous attends mon tendre chevalier ."

Où Guillaume ?
   Cette couronne me revient de droit.
   Édouard, de son vivant déjà me voulait pour roi .
   Ce vil Harold que j'avais fait chevalier,
   A trahi sa parole, je le ferai plier.
   Du haut de la colline de Senlac il me défie,
   De ma lance, il paiera cette félonie .
   ............................
   "Harold, tu es devant moi, corps supplicié au combat:
   Une flèche dans l’œil, la mort pour un renégat.
   Je ne te hais point. Ici tu as perdu la vie ,
   J'y ferai bâtir chapelle en mémoire de ton agonie .

Où Harold?
   Sur cette terre, mes ancêtres Vikings depuis des siècles sont venus .
   Elle est mienne, sans que j'aie à en payer quelconque tribut .
   Édouard, sur son lit de mort m'a fait son successeur.
   De quel droit, Guillaume fait-il de moi un voleur ?
   Au bas de la colline se presse l'armée du Duc assoiffé de pouvoir.
   Il connaîtra le prix de son arrogance avant ce soir .
   .........................
   Ni mes hommes, ni moi n'avons manqué de courage, 
   Mais sur le champ de bataille, je ne vois que carnage.
   Dans la glaise mon sang s'écoule avec ma vie.
   Est-ce la mort qui déjà m'éblouit?

 

 

 

Publié dans Création nouvelle

Commenter cet article

Denise Morel 08/02/2007 13:36

Merci, Georges, pour ce commentaire sur le dernier poème à propos de Hastings. Quant au Musée, je pense que c'est une question de temps et de budget. Si vous repassez par Bayeux en 2007, "les Brodeuses de l'Histoire" devraient figurer à la librairie-vente du musée. Patience pour écrire un tel livre, patience pour une diffusion de bouche à oreille, on a le temps, il reste 60 ans avant de fêter le millénaire d'Hastings!

Geoges 08/02/2007 12:43

Intérressant lle dernier extrait des brodeuses et le sceau du IXème centenaire dela bataille d'Hastings . Je suis passé au musée de Bayeux et j'ai vraiment été étonné que votre livre ne figure pas dans la boutique de ce musée. Ne serait q'une boutique de gadgets pour touristes? On pourrait le croire.